carabistouilles


Un petit cartoon de l’Australian :

Cartoon - Australian Sun - Son blows up

[actualité britannique oblige; merci à Bafweb pour cette bonne VF!]

Advertisements

Vous aviez des doutes sur le fait que la Turquie est européenne? Vous pouvez être rassuré, elle l’est vraisemblablement bien, puisque même le Turkmenistan fait maintenant partie de l’Europe… (more…)

Voici la traduction de trois articles qui datent un petit peu – fin 2003 / début 2004; traduction commencée à l’époque mais jamais réellement terminée ni publiée. Etant retombée dessus, il m’a semblé qu’il pouvait être intéressant de finaliser le travail et de mettre ces textes en ligne: la problématique évoquée est malheureusement toujours d’actualité, et le sera sans doute encore longtemps. Les propos du protagoniste principal rejoignent ceux que Fjordman exposait dans “Superman, Harry Potter et la guerre contre le jihad“.

De quoi s’agit-il? D’une interview de l’acteur gallois John Rhys-Davies, lors de la sortie du “Retour du Roi”, dernier épisode de la trilogie du “Seigneur des Anneaux”. Il y parle de son travail d’acteur, mais aussi du message pour notre époque que lui semble contenir l’oeuvre de Tolkien. J’ai fait suivre cette interview de deux articles de presse qui ont suivi, qui contiennent parfois des éléments redondants et très convenus (telles les accusations de racisme, quitte à manipuler pas mal les propos originaux de l’acteur), mais aussi des propos complémentaires de celui-ci ou quelques autres remarques pertinentes.

______________________

Une interview avec John Rhys-Davies

En décembre 2003, plusieurs critiques privilégiés (entre autres, Jeffrey Overstreet, Steven D. Greydanus, Andrew Coffin et Michael Elliott) eurent l’opportunité de parler avec l’équipe responsable du film le plus ambitieux, le plus éreintant et le plus glorieux de l’année… Voici l’interview donnée par John Rhys-Davies (« Gimli ») dans ce cadre. (more…)

Une autre réflexion de Fjordman initialement publiée dans le Brussels Journal, datant de l’été dernier et traduite tout dernièrement…

_________________

Superman, Harry Potter et la guerre contre le jihad

Fjordman, Mardi 1er août 2006

J’ai déjà fait remarquer qu’un sentiment sous-jacent de dégoût de l’Occident imprègne une partie de notre culture populaire et de nos médias. Il est bien là. Mais il y a aussi une autre tendance qui vaut d’être examinée.

J’ai récemment regardé le film Superman Returns. Je savais à l’avance qu’il avait récolté quelques critiques. Plutôt que la devise traditionnelle de Superman, « la vérité, la justice et l’American Way [1] », sa mission avait été modifiée par les scénaristes Michael Dougherty et Dan Harris, devenant la défense de « la vérité, la justice et tout ça ». « Le monde a changé, le monde est différent », a déclaré Harris. « La vérité, c’est qu’il est un étranger. Il a été envoyé d’une autre planète. Il a atterri sur la planète Terre, et il est ici pour tout le monde. C’est un super-héros international. » « Nous avons toujours hésité à inclure l’expression ‹ American Way ›, parce que la signification de ces mots est aujourd’hui quelque peu incertaine », expliqua Dougherty. (more…)

Pour les non-initiés, l’Oumma, c’est la « Communauté des Croyants » islamique. Et les Borgs, ce sont des “méchants” de Star Trek – The Next Generation (voir ici en français, ou ici en anglais).

Ce sont des sortes de « cyborgs » lobotomisés, dont la conscience est remplacée par une conscience collective. Pas de personnalité propre, pas d’humour, pas de joie ou de sentiment… L’individu est nié et dispensable, seul compte le Collectif. Un borg qui, d’une manière ou d’une autre, échappe au « formatage » doit vivre son individualité en secret, de peur de se voir « ré-assimilé » ou plus simplement éliminé. Pas d’apostasie chez les Borgs…

(more…)