Tout nouveau tout chaud, la traduction d’un article publié aujourd’hui dans le journal turc Today’s Zaman (hat tip: Brussels Journal) concernant des infos que je n’ai pas vu jusqu’ici dans la presse européenne… Vu le contenu, ça ne devrait pas m’étonner, mais ma capacité d’indignation ne semble pas encore épuisée. Quelques commentaires personnels figurent en dessous de la traduction.

NB: Zaman (“Le Temps“, en turc) est un “quotidien de tendance islamiste modérée” (j’adoôôore l’expression absurde, que Dantec avait si bien démontée en demandant si on parlait de “nazisme modéré”… mais c’est ainsi que Wikipédia définit ce canard); Today’s Zaman est sa version anglophone.

Les socialistes européens décident de s’attaquer à l’islamophobie
Version anglaise par Selçuk Gültaşli, traduction française: Pistache
Today’s Zaman, 2 août 2007

Des organisation socialistes européennes ont décidé d’endiguer l’islamophobie grandissante en Europe en entrant dans la discussion et en brisant le monopole sur la question détenu jusqu’ici par l’extrême-droite et les groupes ultra-nationalistes.

Le Parti des Socialistes Européens (PSE) – un groupe qui représente 214 députés du parlement européen, issus de 33 partis socialistes et socio-démocrates – a créé un comité pour chercher des moyens de combattre l’islamophobie. Pensant que l’islam est maintenant une religion européenne, ce comité de 25 personnes veut se mettre à l’écoute des 20 millions de Musulmans qui vivent maintenant en Europe pour tenter de comprendre leurs problèmes ainsi que de fournir des solutions pour soulager leurs griefs.

Bien que tous les partis membres aient été invités à envoyer une délégation à ce comité, le CHP (Parti Républicain du Peuple [parti turc, opposé à l’AKP de Mr Erdogan]) n’a pas répondu à l’invitation, tandis que le parti grec socio-démocrate (PASOK) y a envoyé deux représentants.

Les préjugés envers l’islam et les Musulmans, qui se sont parfois vus désignés comme « l’ennemi intérieur » par des éléments d’extrême-droite, ont augmenté depuis le 11 septembre [2001], et ont également été aggravés par les attentats terroristes inspirés d’al Qaïda commis le 11 mars [2004] en Espagne et le 7 juillet [2005] en Grande-Bretagne.

Un retour de manivelle islamophobe apparut dans la publication des caricatures controversées du Prophète Mahomet dans un journal danois, et la déclaration fort médiatisée du Pape Benoît XVI sur la nature « violente » de l’islam, pour laquelle il s’est par la suite excusé, a mis de l’huile sur le feu.

Le PSE dit ne pas apprécier le fait que le ton, la nature et le timing du débat concernant les Musulman aient jusqu’ici été déterminés par des partis ultra-nationalistes et d’extrême droite. Ils se plaignent également du manque de réactions sérieuses face aux partis qui ont fait leur lit de l’hostilité affichée envers la religion islamique.

Le comité sera dirigé par Gary Titley, un député britannique, et Emine Bozkurt, une députée hollandais d’origine turque, sera sa vice-présidente. Avec les autres membres du comité, ils ont proposé un mandat d’un an – de mai 2007 à mai 2008 – pendant lequel ils se concentreront sur des sujets tels que la diversité et l’intégration; la laïcité et la loi; les jeunes musulmans et la place des femmes, la démocratie, la représentation, la citoyenneté; et la question du multiculturalisme ou de l’intégration. Le comité, qui a tenu sa première réunion au début du mois de juillet, disposera de six missions d’enquêtes dans les pays européens pour y interroger les Musulmans. Les résultats seront publiés dans un report qui sera ensuite utilisé dans les programmes électoraux des partis socialistes pour les élections du parlement européen en 2009.

Bozkurt, qui a auparavant assisté à une conférence sur l’ « Islam en Europe » à Londres en juin dernier – à laquelle l’ancien premier ministre Tony Blair était aussi présent –, prendra également la parole aux congrès du Parti Travailliste et du Parti des Démocrates Libéraux [parti britannique considéré au centre] qui doivent se tenir tous deux au Royaume-Uni en septembre.

S’adressant à Today’s Zaman, Bozkurt déclare penser que l’islam fait déjà partie de la culture européenne. Attirant l’attention sur la description généralement acceptée de la culture européenne comme « judéo-chrétienne », elle pense qu’elle sera bientôt « judéo-christiano-islamique ».

« Les Musulmans ont vécu avec les Chrétiens en Espagne et en Bosnie pendant des siècles. Et pourtant ils sont toujours considérés comme des étrangers – pas comme de vrais citoyens », dit Bozkurt, soulignant que les mots « Européen » et « Musulman » ne sont toujours pas utilisés côte à côte. Bozkurt déplore vivement que la scène ait été laissée exclusivement aux partis ultra-nationalistes sur la question de l’islam. Elle ajoute que le débat sur l’islam en Europe est étroitement lié à la question de l’accession de la Turquie à l’Union Européenne.

Quelques notes et commentaires en vrac (je manque vraiment de temps pour mieux ces temps-ci, désolée):

 

  • noter le terme “ultra-nationaliste” qui émaille le texte,Affiches electorales Schaerbeek 2006 pour qualifier les méchants zeuropéens islamophobes: je ne sais pas pour vous, mais ceci me donne envie de parodier un bon mot célèbre – Passer pour un ultranationaliste aux yeux d’un Turc est un plaisir de fin gourmet… Oserai-je rappeler que le PS (belge, du moins) n’est pas toujours opposés aux ultra-nationalistes, notamment s’ils sont d’origine turque?

  • Encore une démonstration, s’il en fallait, de ce qui intéresse les socialos européens: bien sûr, la religion est l’opium du peuple, mais s’il y a près de 20.000.000 de voix potentielles en jeu… miam miam miam… cela vaut la peine qu’on légalise et banalise les fumeries! Le quatrième paragraphe avant la fin est des plus clairs.

  • On notera que la Turquie n’est pas encore dans l’Europe, mais que des partis turcs sont bien associés au PSE… vaste foutage de gueule envers l’électeur et le citoyen, encore une fois…

  • Effrayant, le “retour de manivelle islamophobe” observé en Europe ces dernières années: des caricatures du Prophète, mon dieu mon dieu mon dieu… Mais qu’attendons nous, bougre de kâfirroun, pour prendre exemple sur la merveilleuse tolérance de l’islam turc – et nous contenter d’un petit meurtre et de quelques tortures pour rire par-ci, par-là!

  • Amusant, mais pas vraiment inattendu, le couplet sur les propos de Benoît XVI (qui, en passant et si je ne me souviens bien, ne s’est pas excusé de ses propos, mais a regretté d’avoir été mal compris, nuance importante). Le Pape aurait donc réussi à “enflammer la colère” (c’est la traduction littérale du texte original) d’une Europe de plus en plus déchristianisée. Très fort. D’autant plus avec une bonne partie de nos médias et de nos “intellectuels” trop occupés à appaiser la colère de l’Oumma – la seule que l’on ait réellement vue – et à déplorer la “gaffe” pontificale…

  • Tarte à la crème attendue elle aussi, la cohabitation pacifique des trois religions en Andalousie et dans l’empire Ottoman… On omet juste de rappeler un “détail”, à vrai dire l’essentiel de cette “cohabitation” (qui en outre ne peut être qualifiée de “pacifique” que par des ignares): les Musulmans y étaient les maîtres, la soumission des Juifs et des Chrétiens ne leur valant qu’un statut de citoyens de seconde classe. Bien sûr, il n’y a peut-être pas besoin de rappeler cette évidence au lectorat-cible du journal…

  • Un dernier mot, pour ce soir en tout cas, sur ce petit bijou, et plus particulièrement sur le fait que les termes “Européen” et “Musulman” aient du mal à être accolés… Je sais bien que rien n’est immuable, et que nombre de mes contemporains n’accordent de toute façon plus grande attention aux mots; mais il me semble pertinent de rappeler ici que l’une des premières occurences – sinon la première occurence – du mot “Européens” pour nommer nos ancêtres se trouve dans une chronique du VIII° siècle, un texte où Isidore de Badajoz désigne ainsi les armées franques victorieuses d’Abd al-Rahman à Poitiers. Cela, et les quatorze siècles d’histoire qui ont suivi, me paraît une bonne explication à cette inimitié lexicale…