Voici un petit texte que j’ai rédigé récemment à l’intention d’un de mes proches. Ce n’est pas qu’il soit essentiel, mais comme le travail est fait, et qu’il me semble que ces informations n’ont guère été beaucoup médiatisées en langue française, je me suis dit qu’il vallait peut-être la peine de le poster ici.

Le fait divers dont il est question est le triple meurtre de Malatya, en Turquie, en avril dernier. Victimes: trois chrétiens évangélistes, deux turcs et un allemand. Un compte-rendu des principaux éléments peut par exemple être trouvé ici. Je ne présente ci-dessous que quelques détails et anecdotes complémentaires qui ont fréquemment été “omis” par la presse mainstream.

__________________________

Les tueurs ont mis des mois à gagner la confiance de leurs victimes, et avaient pris rendez-vous avec elles le jour du meurtre sous le prétexte d’en apprendre plus sur la Bible. Ils se rendirent à la rencontre munis d’un téléphone portable – pour filmer leurs exploits –, de pistolets, de couteaux à pains, de cordes et d’essuies, sachant que ce qui allait s’en suivre serait sanglant.

La première phase de l’opération fut de ligoter les trois chrétiens sur leur siège, sous la menace des armes à feu. Le reste dura paraît-il trois heures. Attention, c’est gore: coups de couteau, éviscération – et découpage des intestins des victimes en rondelles sous leurs yeux –, émasculation – et destruction des morceaux coupés –, bout des doigts charcutés au couteau (ou tranchés, selon les sources; à relier probablement au verset VIII.12 du Coran: “Et ton Seigneur révéla aux Anges : “Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts.“), orifices naturels (nez, bouches et anus) « agrandis » au couteau.

On aurait dénombré 156 coups de couteau sur l’Allemand, Tilman Geske, 99 sur le pasteur Necati, et on aurait renoncé à les compter sur la troisième victime, Ugur Yuksel – trop nombreux.

Finalement, alors que la police (alertée par un autre chrétien de la congrégation, qui avait tenté d’entrer dans le local fermé et avait entendu des bruits “bizarres”) s’apprêtait à forcer la porte, les tueurs tranchèrent la gorge de leurs victimes – d’oreille à oreille, les têtes furent « pratiquement décapitées » selon les rapports d’autopsie.

Malgré tout ceci, Ugur Yuksel était toujours vivant à son arrivée à l’hôpital, où il expira. Il fut enterré selon le rite islamique, sa famille ne voulant pas entendre parler de sa conversion au christianisme.

L’évangéliste allemand fut enterré dans le cimetière arménien de Malatya, selon les souhaits de sa veuve – et après une altercation avec les autorités locales, qui ne voulaient pas de cet enterrement chez eux. Il semble que le gouvernement allemand ait fait pression pour que les funérailles puissent finalement se dérouler. Le cortège funéraire se composait d’une centaine de personnes, « venues de toute la Turquie » (ndt: c’est plutôt maigre, il me semble, à l’échelle du pays et de l’horreur subie !).

La troisième victime, le pasteur Necati, fut enterrée chez elle à Izmir. Là, foule un peu plus grosse (environ 500 personnes). Le tout sous protection policière – mais apparemment, les flics n’étaient pas enchantés de s’y trouver, puisqu’il fut rapporté qu’ils traitèrent au moins un des membres du cortège de « fils de pute »… A noter aussi que le cercueil ramenant le cadavre à Izmir avait été délibérément endommagé à l’aéroport (parce qu’ « il ne passait pas dans la machine à rayons X »).

Les tueurs : on parle de sept personnes, plus quatre ou cinq autres suspectées d’avoir trempé dans l’affaire, dont une femme. Ils seraient membres d’une « tarikat », une confrérie islamique (d’après un des articles, être membre d’une telle confrérie est une sorte de prérequis à tout engagement dans la fonction publique dans la région…) ; l’un des suspect est le fils d’un maire de la province (parti : AKP, les fameux « islamistes modérés » d’Erdogan…).

Et depuis ? Les églises protestantes s’équipent en systèmes de sécurité – caméra, alarmes etc.

Sources: principalement ici et ici