J’ai terminé ce WE le sous-titrage d’un documentaire diffusé en janvier dernier par Channel 4, “Undercover Mosque“. Voici pour vous la vidéo en VF.

UPDATE (23/04 pm): Google Video a censuré la vidéo, sans donner guère d’explications (ou plutôt un motif vaseux – voir commentaire). Mais elle est toujours visionnable sur DailyMotion, en trois parties et en attente de mieux:

Première partie:

Deuxième partie:

Troisième et dernière partie:

Il s’agit d’une enquête menée incognito par un reporter de la chaîne durant l’été 2006, dans plusieurs mosquées de Grande-Bretagne. Il y a enregistré nombre de prêches enflammés, de nature à réveiller même les plus apathiques. Des discours tenus dans des endroits sensés appartenir à l’islam “mainstream et modéré”, des orateurs faisant partie d’organisations parfois reconnus et félicités par le gouvernement britannique, des déclarations faites devant une assistance nombreuse… et apparemment largement de connivence.

Bien entendu, les intervenants filmés à leur insu ont protesté: leurs propos ont été cités “hors contexte”, certains “blaguaient”, leur propos ont été “mal compris”… et les responsables des lieux et événements durant lesquels ces horreurs ont été proférées se dérobent comme de coutume: “on ne savait pas, on ne peut pas être au courant de tout…” Des excuses complètement bidon, au vu des documents.

Bref, alors que nous avons l’occasion de douter sérieusement, une fois de plus, du caractère “majoritairement pacifique” des communautés islamiques en Europe, ces gens nous prennent pour des cons et font preuve de taqqiya. On s’habituerait presque… et c’est d’autant plus dangereux.

Je profite de ce post pour passer un petit coup de gueule (un de plus) contre les journalistes. Y compris contre les auteurs de ce documentaire, qui reste toutefois à voir. Pourquoi?

Tout au long de leur émission, ils se sont attachés à montrer et démontrer les liens entre l’extrémisme musulman en Grande-Bretagne et l’ “establishment” religieux d’Arabie Saoudite – qui apporte indéniablement son soutien tant logistique qu’idéologique. Cependant, l’accent ainsi mis sur le Wahhabisme et la façon de présenter les extraits filmés (“Cheikh Zinzin affirme que le coran dit ceci“, “Abou Maboul déclare que le prophète aurait dit / fait cela“, “le Wahhabisme s’oppose aux croyances traditionnellement tolérantes de l’islam classique“) font que l’on retombe trop souvent dans le discours politiquement correct de circonstance: Il y aurait un islam qui serait paix-amour-tolérance-et-loukoums, et un islamisme malfaisant dû aux méchants Saoudiens, qui ne feraient rien qu’ennuyer le monde et les autres musulmans à vouloir “détourner” l’islam…

Et pourtant, même quelqu’un qui n’a que peu de temps à consacrer à la question peut lire, se documenter – quelques outils de base: coran, hadiths, sîra ; ou un autre film documentaire, pour les plus pressés -, et se rendre à l’évidence: les Saoudiens n’ont rien inventé, tout était bien là avant même la naissance d’Abd al-Wahhab. Ce qui explique probablement en partie pourquoi si peu de musulmans modérés protestent : ils savent que ce qui est dit est plus “orthodoxe” que leur propre modération, et ils savent aussi que protester pourrait leur faire encourir l’accusation d’apostasie – et ainsi, potentiellement, écourter leur espérance de vie. Ce qui explique aussi pourquoi les réformateurs de pacotille n’ont guère de chance de convaincre les Croyants…

UPDATE (23/04 pm): entendue ce jour, l’intervention de Mme Delcambre la semaine dernière sur la webradio canadienne RockIK, dans laquelle elle réagit à un article de la presse algérienne accusant le wahhabisme de tous les maux de l’islam de façon assez similaire à la mienne, les connaissance en plus. A écouter!

PS: pas question de terminer sans remercier Ajm, qui a comme d’habitude relu et amélioré le texte. Mention spéciale aussi aux membres du Groupe 910, qui ont diffusé un enregistrement de bonne qualité de la vidéo et en ont retranscrit le texte, que l’on retrouve maintenant en divers endroit – par exemple ici. La version sous-titrée du documentaire a également été postée sur Dailymotion, en trois parties: 1, 2, 3. Les sous-titres au format Sub Station Alpha peuvent être téléchargés via ce fichier Word – il suffit de copier-coller le texte dans un fichier texte dont on changera l’extension (.txt -> .ssa).