* Fêtes de fin d’année: décorations enneigées, crèches et sapins? Apparemment non, dans pas mal d’endroit ce serait plutôt sable et casbah… J’avais déjà pu constater cela lors d’une visite dans un centre commercial de Liège pour la St Nicolas, et nos amis français vont pouvoir “se laisser envoûter par un hiver métissé d’or et de lumière”, “partir pour un voyage imaginaire à travers les paysages oniriques d’Orient… “. Et tout ça grâce au Printemps et ses “Mille et un Noël“…

Si comme moi vous pensez qu’il ne s’agit pas seulement d’exotisme, mais de quelque chose de bien plus pernicieux ou plus lâche – selon qu’il s’agit d’habituer en douce l’autochtone à changer de culture, ou de tout faire pour ne pas “heurter” nos “nouveaux européens” -, je vous invite à vous joindre à l’opération “Un Noël sans Printemps” proposée par le blog du conservateur. En bref: faites vos achats de cadeaux ailleurs. L’opération est bien entendu extensible à tout magasin suspect de dhimmisation avancée…🙂

* Si vous vous souvenez du reportage photo du New York Times sur les fillettes afghanes forcées d’épouser des hommes qui pourraient être leur grand-père que j’avais traduit cet été, vous serez peut-être heureux d’apprendre que la presse francophone s’est également intéressée à ces photos: “Marie-Claire” y a consacré 8 pages de son numéro d’octobre. Agréable surprise: le texte accompagnant ces photos est beaucoup moins complaisant et bien plus pertinent que l’article du NY Times. A lire – et si vous avez du mal à dénicher ce numéro, allez jeter un coup d’oeil dans la section “documents pdf” de ce blog. Et merci à Aaricia pour m’avoir signalé et fait parvenir cet article!😉

* En parlant de documents, pdf ou autres, je m’aperçois que je n’ai pas encore mentionné le site Islam Documents, qui mérite bien un signet. Son but est de

Présenter au public francophone, de toutes les cultures, une base de données de centaines de documents sur les origines de l’islam, son Histoire et sa situation actuelle, et ceci, pour la première fois.

et ce parce que ses créateurs

Estiment qu’il est temps de prendre les individus pour des personnes responsables qui doivent avoir accès à ces documents, originaux, souvent très difficiles à obtenir, et très peu traduits. A partir de là, le doute, l’esprit critique, la réflexion et le travail scientifique pourra être effectué. Dans un véritable effort de publication de documents, il ne pourra y avoir aucun dialogue possible entre les cultures. L’ignorance, au contraire, sera le terreau du mensonge, de la manipulation et de l’hypocrisie.

Chapeau bas!