La RTBF, pour les bienheureux qui ne connaîtraient pas, c’est la radio-télé belge francophone. Ne comptez pas sur elle pour une info objective ou complète…

Lundi 3 juillet 2006, journal de 13h00, « Journal de la mi-journée », RTBF – la PremièreMP3 ici

Ce qui fait le gros titre du jour, ce sont à propos les funérailles de la petite Stacy Lemmens, étranglée en même temps que sa demi-sœur dans le quartier St Léonard il y a une quinzaine de jours ; donc, début du journal : description de la messe funéraire, extrait du sermon de l’abbé, puis, à 3’00’’ du début, enchaînant sur les derniers mots de l’ecclésiastique qui parle d’espérance…

« L’espérance, et la solidarité des différentes communautés, elles sont nombreuses dans ce quartier St Léonard, entre les différentes communautés ET les différentes religions ; des musulmans et des musulmanes ont assisté à cet office. Par la suite, on a lu une lettre venant de l’Inde qui évoque présence et absence de l’être cher et aimé. »

‘Suit un extrait de la lecture d’un texte « gentil » mais relativement neuneu – et qui n’a rien de spécialement exotique ? – qu’on suppose être issu cette lettre ; le « reporter » présent à Liège conclut par quelques mots sur le cortège funéraire et l’endroit où sera enterrée la fillette. La présentatrice en studio enchaîne :

« Et la douleur de la famille de Stacy a donc été partagée par de nombreux anonymes et par des citoyens musulmans, Dominique Delal vient de nous le dire ; voici un témoignage recueilli par François De Brébant :

(sur fond d’orgues)

(Journaleux) : – C’est important pour vous d’être là aujourd’hui ?
(fille) – Oui, en fait c’est très important en tant que citoyenne musulmane ici en Europe, euh, en fait euh, on est là pour soutenir, euh, les parents par notre présence, et euh, et pour nous en fait, le message que, enfin pour moi surtout, pour nous les musulmans, et pour moi surtout le message que j’aimerai transmettre aux parents, d’abord les encourager, et … nous, ce qui nous réconforte, c’est que on sait que les filles sont près de Dieu, et que c’est la meilleure place, et qu’elles sont bien, il faut pas qu’elles se tracassent pour elles, et que un jour elles vont les revoir, quoi. Ca c’est une certitude pour nous, et on est là aussi pour dénoncer les crimes qui se passent dans notre société, c’est, c’est vraiment malheureux, et c’est dommage parce que… c’est un message d’amour qu’il faut qu’il y ait entre les peuples, et euh, et malheureusement tout le monde euh… ce message là ne le comprend pas, et c’est pour ça qu’il y a des problèmes qui… qui se passent comme ça. »

Bien. Reprenons ces extraits…

« L’espérance, et la solidarité des différentes communautés, elles sont nombreuses dans ce quartier St Léonard,

C’est vrai…, et ce quartier semble en « bénéficier » terriblement : même s’il est extrêmement proche du centre ville (plus proche que là où j’habite, par exemple), le prix de l’immobilier y est des plus bas ; je ne connais personne dans mon entourage qui envisagerait d’y habiter…

entre les différentes communautés ET les différentes religions ; des musulmans et des musulmanes ont assisté à cet office. Par la suite, on a lu une lettre venant de l’Inde qui évoque présence et absence de l’être cher et aimé. »

L’emphase sur le « ET » est dans le reportage. Si la « solidarité » entre communautés, c’est se sentir concerné par un crime répugnant qui a eu lieu dans son voisinage, je ne vois pas grand-chose d’extraordinaire… Mais bon, il est bon pour la RTBF d’insister sur le fait que des musulmans ont assisté aux funérailles. Pourquoi ? La propagande habituelle, simplement, ou peut-être aussi pour une raison touchant à l’identité du principal (et jusqu’ici seul) suspect, Abdallah Ait Oud, pour « désamorcer » une potentielle réaction xénophobe/islamophobe de la population ? Je ne peux m’empêcher de me poser la question, et de trouver le sous-entendu insultant : jusqu’ici, je n’ai entendu aucune réaction d’une telle teneur ; la Belgique est hélas bien placée pour savoir que les meurtriers pédophiles ne sont pas tous maghrébins ou musulmans.

« Et la douleur de la famille de Stacy a donc été partagée par de nombreux anonymes et par des citoyens musulmans, Dominique Delal vient de nous le dire

En effet, c’est juste au cas où nous n’aurions pas compris… . Notons que les « citoyens musulmans » ne sont pas confondus avec les anonymes ; notons aussi l’expression « citoyens musulmans » – c’est quand, la dernière fois que vous avez entendus parler de citoyens catholiques, ou protestants, ou juifs, ou bouddhistes ?

voici un témoignage recueilli par François De Brébant :

(Journaleux) : – C’est important pour vous d’être là aujourd’hui ?

Question bateau de journaliste peu inspiré… mais soit, tellement courante ! Et, à votre avis, à qui pose-t-il la question?

(fille) – Oui, en fait c’est très important en tant que citoyenne musulmane ici en Europe,

Pas « en tant que citoyenne belge », ou « que citoyenne européenne » à la limite. Non non, « que citoyenne musulmane en Europe ». Ne confondons surtout pas, et remettons les priorités en place : l’appartenance à l’Oumma définit l’identité, le reste n’est que contingence. Et n’a d’importance qu’en fonction du « témoignage » de sa foi en Europe… Attention, la da’wa commence…

euh, en fait euh, on est là pour soutenir, euh, les parents par notre présence, et euh, et pour nous en fait, le message que, enfin pour moi surtout, pour nous les musulmans, et pour moi surtout le message que j’aimerai transmettre aux parents, d’abord les encourager, et …

Blabla très plat encore – c’est vraiment ce qu’ils ont trouvé de mieux comme témoignage ? – et… qui, à mon sens, ne respirent pas la franchise. Je crois qu’elle est surtout là pour montrer, pour représenter sa communauté sous un bon jour. Mais admettons…

nous, ce qui nous réconforte, c’est que on sait que les filles sont près de Dieu, et que c’est la meilleure place, et qu’elles sont bien, il faut pas qu’elles se tracassent pour elles,

Ben non, et puis si ça se trouve, la petite Stacy – qui a eu la « chance » de ne pas être violée, elle, contrairement à la petite Nathalie – va se voir proposer une brillante carrière de houri…

et que un jour elles vont les revoir, quoi.

Mmh… ‘suis pas certaine que les familles des victimes entrent dans les conditions coraniques pour se retrouver au Paradis islamique, plutôt le contraire ; mais passons.

Ca c’est une certitude pour nous, et on est là aussi pour dénoncer les crimes qui se passent dans notre société,

Qu’est-ce que j’adore ce type de déclarations creuses et outrées, mais tellement à la mode de nos jours. Dénoncer ? Dénoncez plutôt ceux des vôtres qui vivent de crimes, ils sont nombreux… Ah m..de, non, ce sont des “frères” en islam, ils peuvent pas…

c’est, c’est vraiment malheureux, et c’est dommage parce que… c’est un message d’amour qu’il faut qu’il y ait entre les peuples

Encore une où qui a mal lu son Coran et se cramponne à la « légende dorée » de l’Islam, ou qui pratique la taqqiya avec conviction… Euh, mais, au fait, le rapport avec “les crimes dans la société”? Tous les crimes découleraient d’une mécompréhension, d’un désamour entre les peuples??

et euh, et malheureusement tout le monde euh… ce message là ne le comprend pas, et c’est pour ça qu’il y a des problèmes qui… qui se passent comme ça.»

Quoi ? C’est parce qu’il y a des gens « qui ne comprennent pas le message d’amour entre les peuples » qu’un taré a violé et étranglé des petites filles ? Ce serait donc un crime raciste ? Ou bien elle raconte juste des trucs sans rapport aucun avec le crime en question, avec la cérémonie à laquelle elle vient d’assister, juste pour remettre une couche de miel sur l’islam et son « message » ? On aurait aimé que le journaliste lui demande de s’expliquer. Ou qu’il interroge d’autres personnes, plus intéressantes… Espoir vain, of course.

Vous ne voyez pas ce reportage comme de la « récupération » malsaine, vous ? Moi, il m’a écoeuré.