Vendredi 30 juin 2006, journal de 07h00, « Matin Première », RTBF – la Première

Fichier MP3 ici; à 03 :25 du début (durée totale 15’’)

« Une autre affaire qui avait suscité beaucoup d’émotion. Les funérailles de Guido Demoor auront lieu aujourd’hui ; ce conducteur de train était décédé après une altercation avec 6 jeunes dans un bus à Anvers. L’autopsie révèle qu’il est mort d’une hémorragie cérébrale, il ne serait donc pas décédé suite à des coups qui lui auraient été portés. »

Examinons…

Une autre affaire qui avait suscité beaucoup d’émotion.

La journaliste fait référence au gros titre du jour, à savoir les résultats d’autopsie des deux petites filles disparues deux semaines auparavant à Liège et dont on vient de retrouver les cadavres.

Mais la mort de Guido Demoor a-t-elle « suscité beaucoup d’émotion » ? Pas dans la presse francophone en tout cas, où elle a été traitée comme un banal fait d’hiver – avec évidemment une note politiquement correcte : les assaillants du quinquagénaire ont été présentés comme « 5 belges et un espagnol », et il a fallu se pencher sur la presse flamande pour découvrir que les chérubins ont aussi la nationalité marocaine.

Dans le monde politique, silence radio général – mis à part une vague condamnation de l’agression.

Bien qu’il s’agisse d’une occasion où un blanc ait été publiquement tabassé par 6 nord-africains, la RTBF (télé) n’a pas hésité à déclarer qu’il n’y avait aucune connotation raciste à l’incident – pas comme quand un jeune blanc déséquilibré tire sur une maghrébine et une africaine, hein. Là, c’est du racisme, pas seulement l’acte d’un fou ! (qui, soit dit en passant, a aussi tiré sur la petite fille blanche que gardait l’africaine. Déséquilibré ET daltonien !)

Les funérailles de Guido Demoor auront lieu aujourd’hui ; ce conducteur de train était décédé après une altercation avec 6 jeunes dans un bus à Anvers.

Une « altercation » : un passage à tabac. La faute de Guido Demoor ? Avoir voulu rappeler à l’ordre ces « jeunes » lorsqu’ils se sont mis à foutre le boxon dans le bus (note quant aux « jeunes » : il n’y a que 3 mineurs, et le plus âgé à 22 ans).

L’autopsie révèle qu’il est mort d’une hémorragie cérébrale, il ne serait donc pas décédé suite à des coups qui lui auraient été portés. »

Non, c’est une pure coïncidence. D’ailleurs, on s’est mépris sur les intentions de ces jeunes, ils essayaient gentiment de lui faire un massage cardiaque !

Arrêtez un peu de prendre les gens pour des cons, please…