Alexis de Tocqueville
… J’ai beaucoup étudié le Coran à cause surtout de notre position vis-à-vis des populations musulmanes en Algérie et dans tout l’Orient. Je vous avoue que je suis sorti de cette étude avec la conviction qu’il y avait eu dans le monde, à tout prendre, peu de religions aussi funestes aux hommes que celle de Mahomet. Elle est, à mon sens, la principale cause de la décadence aujourd’hui si visible du monde musulman et quoique moins absurde que le polythéisme antique, ses tendances sociales et politiques étant, à mon avis, infiniment plus à redouter, je la regarde relativement au paganisme lui-même comme une décadence plutôt que comme un progrès…
___________
L’islam, c’est la polygamie, la séquestration des femmes, l’absence de toute vie publique, un gouvernement tyrannique et ombrageux qui force de cacher sa vie et rejette toutes les affections du coeur du côté de l’intérieur de la famille

Bertrand Russell
Le bolchevisme combine les caractéristiques de la révolution française avec celles de la montée en puissance de l’Islam. Marx a enseigné que le communisme était fatalement prédestiné à apparaître ; ceci produit un état d’esprit qui n’est pas très différent de celui des premiers successeurs de Mahomet. D’entre les religions, le bolchevisme doit être comparé avec le Mahométisme plutôt qu’avec le Christianisme ou le Bouddhisme. Le Christianisme et le Bouddhisme sont avant tout des religions personnelles, avec des doctrines mystiques et un amour contemplatif. Le Mahométisme et le bolchevisme sont concrets, sociaux, dénués de spiritualité et intéressés à étendre leur domination sur ce monde.
* NdT : B. Russell était mathématicien, philosophe et pacifiste britannique ; il reçut le prix Nobel de littérature en 1950 pour l’ensemble de son œuvre, en particulier pour son engagement d’humaniste et de libre penseur.

Ibn Warraq
La théorie et la pratique du jihad n’ont pas été inventées par le Pentagone. (…) Elles ont été extraites du Coran, des hadiths et de la tradition islamique. La gauche occidentale, et plus particulièrement les humanistes, ont du mal à le croire. (…) La quantité de personnes qui ont écrit sur les évènements du 11 septembre sans mentionner une seule fois l’Islam est extraordinaire. Nous devons prendre au sérieux ce que disent les islamistes si nous voulons comprendre leur dessein, à savoir que c’est le devoir divin de tous les musulmans que de combattre, au sens littéral, jusqu’à ce que la loi des hommes soit remplacée par la loi de Dieu, la charia, et que la loi islamique ait conquis le monde entier. (…) Pour chaque texte que les musulmans libéraux produisent, les mollahs présentent des douzaines de contre-exemples beaucoup mieux légitimés aux niveaux exégétique, philosophique et historique.

Mustapha Kémal Atatürk
Depuis plus de 500 ans, les règles et les théories d’un vieux sheikh arabe, et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu’il apprend à l’école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu’à ses pensées les plus intimes. L’islam, cette théologie absurde d’un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies.

Gustave Flaubert
Sans doute par l’effet de mon vieux sang normand, depuis la guerre d’Orient, je suis indigné contre l’Angleterre, indigné à en devenir Prussien ! Car enfin, que veut-elle ? Qui l’attaque ? Cette prétention de défendre l’Islamisme (qui est en soi une monstruosité) m’exaspère. Je demande, au nom de l’humanité, à ce qu’on broie la Pierre-Noire, pour en jeter les cendres au vent, à ce qu’on détruise La Mecque, et que l’on souille la tombe de Mahomet. Ce serait le moyen de démoraliser le Fanatisme.
(Rien que pour ça, je serais prête à relire la Bovary!)

Winston Churchill
Combien redoutables sont les malédictions que la religion mahométane fait peser sur ses dévots! A côté de la frénésie fanatique, aussi dangereuse chez un homme que l’hydrophobie chez un chien, il y a cette effrayante apathie fataliste. Ses effets sont manifestes dans de nombreux pays. Une imprévoyance coutumière, une agriculture négligente, des méthodes de commerce léthargiques, une insécurité de la propriété existent partout où les fidèles du Prophète gouvernent ou vivent. Une sensualité avilie ôte à cette vie ses grâces et ses raffinements, et à la suivante sa dignité et son caractère sacré. Le fait que dans la loi mahométane toute femme doit être propriété absolue d’un homme (que ce soit en tant qu’enfant, qu’épouse ou que concubine) ne peut que retarder la disparition finale de l’esclavage jusqu’à l’époque où l’Islam aura cessé d’être un grand pouvoir parmi les hommes.

Les individus musulmans peuvent montrer de splendides qualités. Des milliers d’entre eux deviennent de courageux et loyaux soldats de la Reine ; tous savent comment mourir ; mais l’influence de cette religion paralyse le développement social de ses fidèles. Il n’existe pas de plus puissante force rétrograde dans le monde. Loin d’être moribonde, la religion mahométane est une foi militante et prosélyte. Elle s’est déjà étendue à travers l’Afrique Centrale, dressant à chaque étape des guerriers sans peur ; et si la Chrétienté n’était protégée par les bras vigoureux de la Science, la civilisation de l’Europe moderne pourrait tomber, comme tomba celle de la Rome antique.

Clin d’œil aux dessinateurs suédois
Beaumarchais
Extrait du Mariage de Figaro Acte V, scene 3.
FIGARO seul, se promenant dans l’obscurité, dit du ton le plus sombre : /…/Las d’attrister des bêtes malades, et pour faire un métier contraire, je me jette à corps perdu dans le théâtre; me fussé-je mis une pierre au cou! Je broche une comédie dans les moeurs du sérail; auteur espagnol, je crois pouvoir y fronder Mahomet, sans scrupule: à l’instant, un envoyé… de je ne sais où se plaint que j’offense, dans mes vers, la Sublime Porte, la Perse, une partie de la presqu’île de l’Inde, toute l’Egypte, les royaumes de Barca, de Tripoli, de Tunis, d’Alger et de Maroc: et voilà ma comédie flambée, pour plaire aux princes mahométans, dont pas un, je crois, ne sait lire, et qui nous meurtrissent l’omoplate, en nous disant: chiens de chrétiens! Ne pouvant avilir l’esprit, on se venge en le maltraitant.

Enfin, pour plaire à tout le monde
Victor Hugo
Enfer chrétien, du feu. Enfer païen, du feu. Enfer mahométan, du feu. Enfer hindou, des flammes. A en croire les religions, Dieu est né rôtisseur.