Un an après le 7/7: IslamExpo

Traduction de http://jewishworldreview.com/julia/gorin.php3

________________________________

L’Islam essaie maintenant de « bâtir des ponts » au lieu de les faire sauter
Par Julia Gorin, 4 juillet 2006

Le plus grand événement culturel musulman en Europe, IslamExpo, a ouvert ses portes hier à Londres dans le but d’atteindre une large audience et de « construire des ponts » pour montrer que l’Islam ne constitue « ni un danger, ni une menace ».

Bien que l’événement coïncide avec la date des attentats à la bombe dont cette ville fut victime l’an dernier, les organisateurs assurent que ces quatre jours de conférence étaient planifiés dès 2002.

Laissez-moi maintenant vous poser une question : Si vous organisiez une campagne pour montrer votre « bonne volonté », n’auriez-vous pas la décence, le bon goût, la sensibilité ou l’humilité de corriger un petit peu votre agenda? Les Américains doivent-il s’attendre à une IslamExpo qui nous affirmera que l’Islam n’est « ni un danger, ni une menace » lors du cinquième anniversaire du 11 septembre ?

Il me semble que le schéma invariablement appliqué s’est mis en place deux mois seulement après le 11/9, quand des musulmans ont créé un esclandre parce que la Poste américaine avait oublié d’inclure le nouveau timbre de l’Aïd el-Fitr (1) sur une affiche présentant les « timbres festifs ». La langue russe possède un mot qui est le superlatif de « toupet » et de « culot ». Ce terme est « naglost », et correspond à la situation où vous déféquez sur le seuil de quelqu’un, puis sonnez à la porte pour demander du papier toilette.

ArabicNews.com rapporte que « des intervenants de 22 pays du monde entier prendront la parole lors de cet évènement, représentant les confessions juive et chrétienne ainsi que tout un panel de différentes origines et orientations culturelles, ethniques, professionnelles et idéologiques. Le Maire de Londres Ken Livingstone (2), l’ancien otage en Irak Norman Kember (3), et le correspondant de la BBC pour les questions de sécurité Frank Gardner, survivant d’une attaque en Arabie Saoudite (4), sont de ceux qui partageront la tribune avec nombre de musulmans célèbres.

Tous ces cornichons se rendent donc à Londres cette semaine pour apaiser consciencieusement les soupçons de l’Occident et insister sur le fait que le fond de vigilance que nous pourrions encore avoir en nous est tout à fait superflu – l’Islam n’étant pas une menace, mais simplement notre futur. Les musulmans devraient continuer à nous tuer tant nous sommes stupides.

« Conjointement, une conférence économique ayant pour but de promouvoir Londres comme centre d’investissement pour le monde islamique se tiendra également à l’est de Londres, dans le quartier de Canary Wharf.»

Ce qui est tout bonnement excellent. Avec nos nations occidentales déjà dépendantes des pays musulmans en ce qui concerne le pétrole, faisons reposer nos économies encore un peu plus sur eux, comme ça nous serons encore moins libres de les fâcher en combattant le terrorisme. (Ainsi, un rapport de 116 pages émis cette semaine par la Commission des Droits Islamiques de l’Homme – basée à Londres – assimile les mesures anti-terroristes du gouvernement britannique à une « chasse aux sorcières moderne » visant les musulmans, et recommande l’abrogation de la législation anti-terrorisme existante, le rejet des enquêtes menées sur base de l’origine ethnique, et l’abandon de mots comme « extrémisme »).

Ihtisham Hibatullah, membre de l’Association des Musulmans de Grande-Bretagne qui a organisé IslamExpo, indique que des musulmans représentant la tendance prédominante y « condamneront les atrocités terroristes qui se sont déroulées à Londres et ailleurs contre des innocents… Il y aura un message fort, émanent de la communauté musulmane, contre toute violence commise par des extrémistes ».

Pareillement sans doute à ce qu’a fait le nouveau Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU cette semaine même ! Cet organisme a voté hier une résolution qui condamne Israël et expédie une mission spéciale d’information à Gaza.

Notons, parmi les orateurs principaux d’IslamExpo, Azzam Tamimi, palestinien d’origine, qui avait affirmé dans une interview donnée à la BBC en 2004 qu’il se sacrifierait lui-même volontiers à la « noble cause » de la Palestine, s’il « en avait l’occasion… Dans le monde entier, des millions de gens disent la même chose ».

Le porte-parole d’IslamExpo, Anas ltikriti, a répété que la conférence est destinée à « jeter des ponts » entre musulmans et non-musulmans, ajoutant : « je pense parler au nom de tous à IslamExpo en disant que nous sommes extrêmement fiers de la participation du Dr. Tamimi. » Je devine quant à moi que nous connaissons au moins un des ponts qu’ils veulent construire avec le monde non-musulman (le rapport de 116 pages déjà mentionné appelle également le gouvernement britannique à stopper les réprimandes qu’il adresse de temps en temps à ceux qui vilipendent Israël).

Le seul britannique qui n’a pas joué le jeu cette semaine fut Tony Blair qui, selon la BBC, « a invité les leaders musulmans modérés à s’élever d’avantage contre les extrémistes de leur communauté. Le Dr Muhammad Abdul Bari, secrétaire général du Conseil Islamique de Grande-Bretagne, accuse Mr Blair de jouer inutilement à rejeter la faute sur l’autre en suggérant que les musulmans modérés n’en font pas assez pour contester les opinions extrêmes. »

Ainsi, alors que Blair a enfin rassemblé assez de testostérone pour dire quelque chose aux musulmans au lieu de se contenter d’être à leur écoute, la nouvelle règle semble être que l’on ne puisse même plus dire que les Musulmans ne s’élèvent pas assez contre la violence islamique.

Les nations occidentales l’emporteront dans la guerre contre le terrorisme, et elles constitueront de très paisibles contrées islamiques.

___________________

(1) Fête musulmane marquant la fin du Ramadan

(2) Surnommé « Ken-le-Rouge » en raison de ses opinions politiques. S’est notamment fait remarquer par des propos antisémites (il est d’ailleurs menacé d’une sanction de suspension) et par les louanges qu’il a adressées au Cheikh Youssouf al Qaradawi, dirigeant du Conseil Européen de la Fatwa qui dans ses écrits – largement diffusés en Europe – fait entre autres choses l’éloge des attentats-suicide, se prononce en faveur de l’excision, et soutient le meurtre des homosexuels et des apostats.

(3) Pacifiste chrétien britannique, qui s’était rendu en Irak pour manifester son opposition à l’invasion américaine et pour aider les irakiens à déposer leurs plaintes contre la coalition. Cet abruti a donc été capturé par un groupe jihadiste ; il n’a du sa libération (et peut-être sa vie, l’un des autres activistes faits otages en même temps que lui ayant été abattu) qu’à une intervention des forces internationales de la coalition ; son manque de gratitude envers ces militaires a choqué beaucoup de monde…

(4) Petite anecdote quant à cet attentat datant de juin 2004, qui tua le caméraman irlandais de Frank Gardner et laissa ce dernier gravement blessé : Alors qu’il gisait au milieu de la rue, Frank voulut appeler à l’aide, et héla les badauds en arabe : « Aidez-moi, je suis musulman ! » ; connaissant bien la région et la culture, il savait que les chances qu’a un « infidèle » occidental d’être secouru ne sont pas terribles !