[See below for the English version]

Ce 11/09/2007, à Bruxelles, la manifestation contre l’islamisation de l’Europe devait débuter place du Luxembourg à midi.

Je suis sur place vers 11h40. J’arrive par la gare du Luxembourg, qui grouille de policiers. Sur la place, c’est encore plus fou: policiers par dizaines, en tenue anti-émeute (casques à visières etc.) et en civil, en groupes quasiment tous les 10m, camions, voitures, motos… Mais de manifestants, pas clairement en vue. Pas mal de journalistes, par contre.

Je vais attendre sur un banc. Je suis venue manifester si les choses le permettent, sinon j’espère bien observer et témoigner.

Les seuls dont au départ je me dis “eux, ce sont surement des gens qui sont ici pour la manif”: quatre cinq crânes rasés, vestes noires ornée d’un écusson du Lion des Flandres. On dirait le Vlaams Belang, mais ces gens parlent entre eux en français, ce que je trouve plutôt bizarre. Par ailleurs, ils ne montrent guère d’agressivité.

Vers 11h45, un couple de gens plutôt âgés – parlant français – déplie ses écriteaux, ou plutôt ses panneaux d’ “homme-sandwich” et les arbore. Je n’ai pas le temps de lire grand chose, mais ce que j’ai lu était en flamand et débutait par “Allah = dieu d’amour”. Du peu que j’ai pu voir, j’ai cru à des gens venus “contre-manifester” contre le grand méchant VB – mais je ne puis en être sûre [update: voir note ci-dessous, c'étaient bien des gens venus participer à la manif SIOE]. Ils feront au moins un tour de la place, la dernière fois que je les verrais ils seront escortés de flics (mais apparemment pas encore (?) – arrêtés). Mais à ce moment mon attention est retenue ailleurs.

En effet, à quelque chose comme midi moins cinq, deux trois policiers s’adressent aux quelques skinheads qui sont près de moi, les “francophones du VB” dont je parlais ci-dessus, et leur demandent de rester là où ils sont. Ce qu’ils font. Et ils se retrouvent très vite entourés de plus d’une dizaine de flics, et de plus encore de journalistes leur tombant dessus comme des mouches sur un étron – la télé pourra montrer des crânes rasés en gros plan, c’est bien, on pourra parler de “manifestation noyautée par l’extrême droite” et de “méchants néo-nazis”.

Quelques minutes plus tard à peine, un homme assis sur un banc à moins de cinq mètre de moi, qui tenait une grande pancarte enveloppée d’un drap et semblait trouver – comme moi – les moyens mis en oeuvre pour arrêter les crânes rasés pour le moins exagérés, est embarqué à son tour, sans ménagement – peut-être parce qu’il a eu le mauvais goût de commenter son arrestation pour la chiée de journaleux qui arrivent à notre niveau. Il essaiera aussi de montrer sa pancarte, mais peine perdue.

Des journalistes restent à notre niveau, interrogeant les gens présents… J’espère pour eux que leurs propos, mesurés et intelligents pour ce que j’en ai entendu, seront retransmis fidèlement, mais j’ai comme un doute. Pour ce qui est des journaleux, j’ai eu du mal à ne pas rire lorsque j’entendis ce type qui, tendant un micro de la RTBF vers deux personnes d’un certain âge, leur dit (sur un ton moralisateur): “Mais quand même, vous manifestez avec des crânes rasés!”, en leur montrant les skin’s dont je parlais, toujours debout au milieu d’un troupeau de flics et de photographes.

D’après ce que j’ai pu lire, il semble qu’il y ait eu plus de “durs” du Vlaams Belang au rond-point Schuman, où le cortège (qui n’a pas pu se former) devait se rendre. Mais sur la place du Luxembourg, je n’ai pas vu plus d’une demi-douzaine de crânes rasés. Je pense qu’il ne devait pas y avoir plus d’une centaine de manifestants – et que, comme moi, bon nombre se sont contenté d’observer et de commenter l’absurde disproportion de la “protection policière” et ses agissements. En gros, ils semblaient embarquer toute personne avec pancarte, drapeau, insigne etc., ou dont la tête ne leur revenait pas. Je crois que tout espoir de vrai cortège, de manifestation – même réduite – fut éliminé en moins d’une heure.

Je suis pour l’instant en train d’écouter le journal de 13h de la RTBF, et je ne sais si je dois rire ou pleurer – lorsque j’entends “que la police était sur les dents ce matin” – oui, à quelque chose comme dix contre un, face à des gens tout à fait pacifique pour ceux que j’ai vu…! – ou que la façon de présenter les arrestations laisse croire à des “débordements”, des “escarmouches”. Encore une fois, rien vu de tel sur la place du Luxembourg, mais des arrestations pour le moins arbitraires, oui. Enfin, ça me prouve que la police belge peut être présente et efficace – lorsqu’elle ne risque rien.

Je crois que je regrette un peu les pays africains dans lesquels j’ai passé mon enfance: au moins, ces pays ne se targuaient pas d’être des démocraties, et personne ne prenait vraiment au sérieux les “informations télévisées”. Enfin, la Belgique est contente: on a aussi raflé deux leader du Vlaams Belang – Frank Vanhecke et Filip Dewinter. Dont je n’ai pas encore très bien compris ce qu’on a à leur reprocher, exactement, aujourd’hui – les journaleux se bornent à dire qu’ils “défendent des idées nauséabondes” et autre poncifs du genre, ce qui semble remplacer toute analyse lorsqu’il s’agit du VB. Non que j’apprécie spécialement le parti en question, mais de temps en temps j’aimerai voir des arguments plutôt que des anathèmes…

Enfin soit. J’ai terminé mon excursion bruxelloise en buvant un verre avec quelques sympathiques personnes rencontrées, françaises et belges. Je crois que l’expérience nous a tous laissé très déprimés – de par la maigre présence de manifestants, et l’air ahuri des quelques badauds à qui nous avons essayé d’expliquer pourquoi nous étions là, et de par le comportement des forces de l’ordre dans la capitale de l’Europe.

[NB: je sais bien, la manif' était interdite... Mais il n'y a rien eu de tel, ni même approchant, lorsque l'an dernier plusieurs milliers de musulmans se sont eux aussi passé de toute autorisation pour manifester contre les p'tits dessins danois de Momo... Je sais, ça ne devrait pas m'étonner... mais ça me file tout de même la nausée!]

Update: Vidéo montrant pas mal de choses dispo sur RTL. La vidéo est visionnable de façon plus permanente ici.

On y voit notamment l’arrestation du gars à la pancarte, un peu après le milieu de la vidéo (celui qui crie “La liberté d’expression, ça existe! Je n’avais rien dit, je n’avais même pas crié un slogan!” – ce qui est strictement vrai!), et les deux personnes avec leurs pancartes (apparemment bilingue, finalement!) “Dieu=Allah”, tout à la fin.

Update: autre vidéo diffusée sur le site du journal La Libre Belgique, à visionner ici. On peut y lire l’écriteau de la deuxième personne “homme-sandwich”: “Abolir la liberté d’expression, c’est le retour à l’époque nazie”. Je suppose donc que la première pancarte était ironique, et que ce qui était écrit en tout petit éclairait un peu le “Dieu = Allah”. Cette vidéo est peut-être la meilleure que j’ai vue jusqu’ici, plus objective et laissant parler les gens…

Update: Naibed a eu l’excellente idée de traduire en français le témoignage d’une autre personne présente sur les lieux (original en anglais ici).

Update: Bruno Gheerbrant, webmaster de http://www.racismeantiblanc.bizland.com , est en ce moment (12/09, 13:00) en train de commenter les évènements d’hier sur les ondes de Rockik.com. Précision importante: Mr Gheerbrant est “l’homme au panneau” qui était assis sur le banc à côté du mien et s’est fait embarquer par la police. Rockik propose des rediffusions de ses émissions, et j’essaierai de mettre un lien – l’entretien vient de se terminer (13:45), il a duré près d’une heure, et était de très très bonne facture.

Update: autres témoignages (en anglais) de gens présents (et, pour certains, arrêtés) lors de cette manifestation: ici, ici, ici (lisez aussi les commentaires!), ici, ici, ici (témoignage de “l’homme à la croix”, un allemand qui a fini par se faire lui aussi embarquer) et ici. Et finalement, une dernière longue vidéo ici (un collage de rushes, je pense).

Dernier update: le témoignage de Bruno Gheerbrant (= l’interview donnée à RockIk) est en ligne, avec un diaporama. A écouter!!!

__________

Some pictures / quelques photos:

http://www.vigilantfreedom.org/910blog/

http://www.flickr.com/photos/skender/sets/72157601958485096/with/1361353220/

http://www.flickr.com/photos/13244857@N04/sets/72157601955179026/

http://sheikyermami.com/2007/09/12/brussels-fat-freddys-stormtroopers-beating-harassing-911-protestors/

http://bullseyeonimmigration.blogspot.com/2007/09/brussels-sept-11-protest.html (pictures and another good report, in English)

__________

Today, 11th of September 2007, the Brussels’ SIOE demonstration was to begin at noon on Place du Luxembourg.

I’m Place du Luxembourg at 11:40. I’m coming through the railway station, which is swarming with cops. The view is even wilder once on the Place: cops by the dozens, mostly in anti-riot gear and some in civilian clothing, almost every 10 meters, police trucks, police cars, motorbikes… But no demonstrators in sight; lots of journalists, though.

I’m going to wait on a bench. I’m here to take part in the demo if possible, otherwise I’ll try to observe and witness the events.

The only people I see of which I think at first sight “they’re surely coming for the demo” are four or five skinheads close by, with black jackets and the Lion of Flander badge. Il looks like Vlaams Belang, but those guys speak French among themselves – which I can’t help to think weird. But they’re showing no sign of aggressiveness, so I stay where I am.

Around 11:45, a couple of older looking chaps – a man and a woman, apparently speaking French – unfolds some boards, and dress themselves as “sandwich men” with them [1]. I do not have time to read much, but what I can read is written in Dutch & French and starts with ‘Allah = God of love” (in Dutch – the French version is just “Allah=God”. At first, I thought they might be anti-demo people, coming to counter the “big bad far right”, but I’m not sure now – maybe these were ironical slogans after all? The couple will tour the Place at least once – last time I see them, they’re escorted by cops – not arrested, however, I think (?). But now I’m looking at something else, closer to me.

It might now be five to twelve; two or three cops speak to the skinheads nearby, the “French-speaking VB people”, and order them to stay where they are. They do so, quietly, and before one minutes they are surrounded by more than ten cops, and by even more journalists, coming at them like flies on turd. Well, television will be able to show skinheads on close-up, they’ll be happy to have this “proof” the demo was “infiltrated by far right extremists and neo-nazis”…

A few minutes later, the cops focus their attention on a man who was sitting on the next bench. The man was holding a big, wrapped board, and seemed as aghast as I was by the overreaction of the cops surrounding the skinheads – it was simply absurd. I guess the wrapped board was too much for the cops, for they arrested him and pulled him in quite abruptly [2]. All the more when he tried to comment his arrest for the whole lot of journalists that came toward the scene, and when he tried to reveal his placard – to no avail.

Journalists stayed around the spot a bit more, interviewing some people… I hope what they said, which – as far as I heard – was good, intelligent talk, will be correctly broadcasted; but I’m doubtful about it. It was hard not to laugh when one of the young hacks, from RTBF (Belgian French-speaking radio-television), said to a couple of middle aged people – in a quite patronizing tone: “But still, you’re in a demo with skinheads!”, while pointing to the still standing and surrounded by cops bunch of skinheads. Oh yeah, those poor devils did count, but not the tens of “hairyheads”, quiet family-men type of people…

From what I could gather, it seems there were more “hardcore” Vlaams Belang members at the Schuman roundabout (where the demo should have ended, if it could have started. But even there, it seems that the most violence was on the side of the police, who arrested even MPs. On Place du Luxembourg, I’ve not seen 10 skinheads, and no violent people. I think that there were about a hundred demonstrators in that location, at most – and that, like me, most of them have only looked at the police way of “protecting law and order” – mainly by pulling in anyone with a placard, a flag, a badge, or anything they didn’t approve of.

I’ve been listening and watching various Belgian news report, and I’m not sure if I should cry or laugh of it. Some were talking about “the police on red alert” (‘sure they were, 5 or more of them for every one of us, against peaceful people, ‘talk about stress!), or presenting the events as if the arrests were the consequence of people misbehavior… Again, I’ve seen nothing of the sort on Place du Luxembourg. Well, at least, this proves Belgian police can be efficient (about 150 arrests – with probably a total of less than 300 demonstrators!) – provided they’re plenty of them and they’re not at risk…

I kind of miss the African countries were I grew up: at least, they were not pretending to be democracies; and nobody really believed that television news was telling the truth…

I know that the demo was forbidden, of course, but I also know there was nothing like this when, in the recent past, Muslims marched in Brussels against lots of things – authorized or non-authorized marches, like the thousands of people last year, against the Danish cartoons…

But anyway… Belgium establishment is happy: “big bad people” like two leaders of the Vlaams Belang were arrested – nobody would tell exactly why those MPs were treated like outlaws, of course (they now say that the guys assaulted the driver of the bus they were put in… but even if true, that doesn’t explain their arrests in the first place!!)… RTBF’s hacks’ only comments are in the line of “Vlaams Belang stands up for foul ideas” and so on, which seems to pass for deep political analysis each time the VB is concerned. It’s not that I even like this political party, but I’d really enjoy arguments rather than anathema from time to time!

So… I ended my visit in Brussels, “Capital of Europe” but not of free speech, by having a drink with some nice French and Belgian people I met. I believe the experience left us quite depressed – not only because of the scanty attendance and the dumbfounded look on the face of some curious onlookers when we tried to explain what the demo was about, but of course also because of the behavior of the Belgian authorities…

Note: watch this video, it shows quite a lot: http://rtlinfo.alinfini.be/index.php?option=com_vpl_videoplayer&task=play&mmo=7897 ; click here for a more permanent link.

You can see these people at the end of the video; quality is too poor for me to read. But a (good) video from the newspaper La Libre Belgique website allows to see that one of the placard reads ” Abolir la liberté d’expression, c’est retourner à l’époque nazie”. Those guys were demonstrators all-right – and most probably arrested too.

You can see part of the arrest just after the first half of the video; he’s the one saying “La liberté d’expression, ça existe! Je n’avais rien dit, je n’avais même pas crié un slogan!” – meaning « Freedom of speech exists! I had said nothing, not even shouted a slogan!” – which is totally true.]

Update: other english-speaking reports of would-be demonstrators here, here, here (be sure to read the comments!), here, here, here (story of “the man with the cross”, who was finally arested too) and here. And, finally, a lengthy video deserves to be watched here.